Mon panier
MON PANIER (0)
                              Recherche  
 
 
 
> > Les ateliers d'écriture de l'Epure ouvrent leur porte


Les ateliers d'écriture de l'Epure ouvrent leur porte
Nos auteurs ont du talent

Les ateliers d'écriture de l'Epure ouvrent leur porte

Pour cette convertie aux plaisirs des ateliers d’écriture, les moments forts d’un atelier sont nombreux mais peuvent ainsi se résumer : « Autour d’une table, solidaires face aux turpitudes de l’écriture, les participants passent collectivement et successivement de l’effroi de la page vide à l’émoi de la lecture à voix haute. Entre ces deux étapes cruciales que l’on est toujours content de passer sous l’œil bienveillant d’un animateur, se faufilent des moments jubilatoires de découvertes de son imagination et de sa capacité à jongler avec les mots. »

23/02/2011

Depuis quelques années, Julie Deffontaines, qui par ailleurs est auteur aux éditions de l’Epure et éditrice, a participé pour son plaisir à des ateliers d’écriture pour finalement apprendre à les animer. Donner confiance aux écrivants, les aider à reconnaître les qualités de leurs textes, les faire aller là où ils ne se seraient pas aventurer seul. C’est comme cela qu’elle voit le rôle de l’animateur.

De son métier d’éditrice, Julie Deffontaines ne garde que les qualités de celle qui accueille, et accompagne tout en donnant des pistes de réécriture à ceux qui veulent essayer : « Tu pourrais essayer de passer ton texte au présent ? Et si ce mot avait un autre sens ? ». L’écriture est dans un atelier un acte collectif mais reste heureusement un acte totalement singulier. Sur une même consigne donnée en début de séance les participants partent dans des directions très éloignées. Il s’agit de respecter les singularités de chacun tout en leur permettant de mieux s’affirmer. C’est aussi cela la richesse des ateliers. Voir l’étendue des possibles et comment on peut s’y inscrire. Une seule chose est sûre : tout le monde peut participer à des ateliers d’écriture. Chacun y trouve sa place quand il a envie de jouer le jeu.

« Questionnez vos petites cuillères ! » écrivait Georges Pérec pour nous inciter à écrire. Les ateliers d’écriture du samedi matin de la rue de la sablière suivront cette piste à leur manière. Ecrire sur la thématique de nos papilles aux éditions de l’Epure, c’est choisir d’associer les plaisirs de nos palais à ceux de l’écriture dans un cadre qui a l’habitude de mettre en résonnance ces deux activités.

En suivant les traces des auteurs qui ont su nous mettre l’eau à la bouche, Julie Deffontaines guidera les participants sur les routes de leurs souvenirs d’enfance, de leurs voyages, de leurs rencontres culinaires en interrogeant toujours un peu plus cet acte quotidien, banal, culturel, festif, parfois même extraordinaire qui dit tant de nous et mérite que l’on s’y attache : manger.

Infos pratiques
Première séance des ateliers d’écriture samedi 24 novembre de 10 h à 13 h. Pour y participer, il faut s’y inscrire car les places sont limitées (atelierdecriture@epure-editions.com). La première séance est à un prix découverte de 10 euros. Les séances suivantes auront lieu chaque dernier samedi matin de chaque mois et seront au prix de 24 euros.
Les ateliers d'écriture prendront leur rythme de croisière dès le 26 janvier 2013. Des week-ends d’écriture seront organisés à partir du mois de janvier afin de pouvoir se donner le temps d’élaborer des objets littéraires plus aboutis.

Les éditions de l'Epure : 25, rue de la Sablière 75014 Paris.
Métros : Pernety, Mouton Duvernet, Alésia
Bus : 28,38 et 58











Partager sur les réseaux




 
   Newsletter Epure
Recevez gratuitement par email toutes les infos de l'Epure en vous abonnant à la newsletter

 


  


  Devenez Epure Addict
Recevez systématiquement et en avant-première les nouveautés de la collection Dix façons de préparer ou toutes les parutions des Editions de l'Epure. Plus d'infos

Coup de cœur





 
 
Revue de presse Flux RSS Index livres Carte Blanche Catalogue en PDF Conditions générales de vente Frais d'envoi Mentions légales Contact Crédits