Mon panier
MON PANIER (0)
                              Recherche  
 
 
 
Carte blanche à Françoise Durif
Contrainte
"Je me souviens" de mon premier émoi culinaire. Une plongée dans le passé, la mémoire, dans l’éveil des sens.


 

La crème douce et bénévole de Grand-Mère

La crème douce et bénévole de ma Grand'Mère
© Françoise Durif
Je me souviens du parfum qui nous caramélisait les narines à la moitié de l’escalier de pierre et des têtes rouges des géraniums qui hurlaient sur les marches.

A la petite fenêtre apparaissait le visage souriant de Grand-Mère : elle nous attendait et tout était prêt ! Dans la chaleur du four à bois prenait, tout exprès pour moi, une crème à la vanille.
En poussant la porte de la cuisine, nous étions accueillis par des baisers sonores enveloppés d’une discrète bouffée de lavande et par-dessus les têtes flottaient la

vanille, le lait chaud et le sucre qu’elle conjuguait à tous les temps avec un lapin à la tomate et une polenta jaune d’or qui fumait en s’étalant mollement sur la planche en bois.

Le rituel de la cuillerée à café de marsala all’uovo se répétait, à l’apéritif, tous les dimanches : il était convenu que « ça ne pouvait pas me faire de mal ». Dans ma tête se mettaient alors gentiment à tourner les sensations : conversations entrecoupées par les bruits des fourchettes, l’odeur du pain frais et les chats, faufilés dans les jambes…

J’attendais la fin du repas avec juste encore assez de faim pour fondre avec la crème douce, tiède, juste comme il le fallait. Sucre, crème… deux mots qui crissaient à l’oreille comme des pas sur le gravier : contraste avec la suavité qui se diffusait dans la bouche, jusqu’à l’amertume. Sous la fine pellicule de sucre cuit qui éclatait en tessons bruns apparaissait le jaune fondant de la crème douce et bénévole dans lequel la cuiller dégageait des monts et des vallées où coulait le caramel brun : toute une géographie de l’amour tendre et inconditionnel que nous vouait Grand-Mère…

 

Au menu

Ouverture
La crème douce et bénévole de Grand-Mère
Scarlatti et les radis
Mots-valises
Il n’aime pas mijoter !

 

 

La Fabrique de l'Epure

Collections dédiées à l'architecture
  Livres d'architecture

Nouveauté



   Newsletter Epure
Recevez gratuitement par email toutes les infos de l'Epure en vous abonnant à la newsletter

 


  


  Devenez Epure Addict
Recevez systématiquement et en avant-première les nouveautés de la collection Dix façons de préparer ou toutes les parutions des Editions de l'Epure. Plus d'infos

Coup de cœur




Les ateliers d’écriture de l’Epure
  Les ateliers d’écriture de l’Epure

  Top des ventes
1   Alexandre Couillon
2   Le citron
3   Le vin jaune
4   La main à la pâte
5   Jamais sans mon kmion
6   Les boulettes
7   Les confits
8   La tomate
9   Manifeste pour le vin naturel
10   Le parmesan


  

 
 
Revue de presse Flux RSS Index livres Carte Blanche Catalogue en PDF Conditions générales de vente Frais d'envoi Mentions légales Contact Crédits