Mon panier
MON PANIER (0)
                              Recherche  
 
 
 
> > "Des tripes et des lettres" à la mode de


"Des tripes et des lettres" à la mode de
Rentrée culinaire

"Des tripes et des lettres" à la mode de

Yves Camdeborde et Sébastien Lapaque récidivent en publiant cette seconde édition des "Tripes et des lettres", augmentée de sept recettes et pastiches.

26/09/2014

Attention, dangereux récidivistes ! Pour la réédition de “Des tripes et des lettres”, le chef Yves Camdeborde et l’écrivain Sébastien Lapaque persistent et signent : ils ont ajouté aux huit recettes et pastiches de la première édition parue en 2007 sept nouvelles variations. Et étendu le domaine des tripes à la mer, ce qui nous vaut un ragoût de laitance de carpes ainsi que des toasts de pain grillé au foie de lotte.

Pour le reste, fidèles à eux-mêmes et à leur amitié, les deux compères continuent sur leur lancée : la provocation, qui fraye parfois avec le canular. Un exemple ? Les yeux de veau farcis, blettes et truffes. Plat traité “à la mode de George Orwell”, évidemment, Big Brother oblige. Plus convenue, moins immangeable, la sanguette nous livre ces quelques lignes savoureuses de BHL… ou presque : “Du sang, de la volupté et de la mort. Rien de nouveau sous le soleil de l’idéologie française.” 

“BHL est dans le pastiche permanent de lui-même. On pourrait presque lire ses textes au troisième degré, explique Sébastien Lapaque. Mais l’ironie n’empêche pas l’hommage. Le pastiche exige une longue fréquentation des auteurs choisis. Il faut que leur œuvre, leur matière soit intégrée sinon il y a risque d’étouffement, d’indigestion.”
Indigestion peut-être pas, mais ivresse très certainement, surtout du côté de chez James Joyce où le gratin de moelle, cardons au parmesan produit cette jouissive logorrhée : “Le drapeau noir flottait sur la mare-mythe où cuisaient les pétioles de cardons, blouc, blouc, blouc, blouc… Car donc ? Nein ! Gemüse Artischocke oder Spanische Artischocke. Ni cardo spinoso no cardocelle. Cardon.”

Et pour finir, une devinette : en guise d’hommage, l’auteur a glissé dans trois de ses pastiches des jeux de mots sur les prénom et nom de son ami restaurateur. Question pour un lecteur : sauras-tu les trouver, ô perspicace ami des tropes et des lettres ?
Catherine Minot

(1) Yves Camdeborde et Sébastien Lapaque ont également signé ensemble “Room service”, paru aux éditions Actes Sud en 2007.


Plus d'informations sur Des tripes et des lettres

Thèmes : des tripes et des lettres, yves camdeborde, sébastien lapaque, pastiches,

Partager sur les réseaux




 
   Newsletter Epure
Recevez gratuitement par email toutes les infos de l'Epure en vous abonnant à la newsletter

 


  


  Devenez Epure Addict
Recevez systématiquement et en avant-première les nouveautés de la collection Dix façons de préparer ou toutes les parutions des Editions de l'Epure. Plus d'infos

Coup de cœur





 
 
Revue de presse Flux RSS Index livres Carte Blanche Catalogue en PDF Conditions générales de vente Frais d'envoi Mentions légales Contact Crédits